La comparaison entre humains ça vous dit quelque chose?

Photo by Eloise Ambursley

Bien le bonjour à tous. À travers ces mots je vais vous dire ce que je pense de la comparaison et du mal que cette dernière a sur nos vies.

Notre société s’est chargée de nous inculquer la comparaison au point où même entre frères nous en sommes victimes. J’écoute souvent nos parents qui disent: regarde ton frère ou ta sœur regarde comment il/ elle réussit bien, toi tu nous déçois. On investit en toi mais tu ne portes pas de fruits… Je trouve que c’est maladroit, mauvais dans le sens où chaque être humain a sa particularité, même les jumeaux/jumelles ont leur particularité, comme je le disais, toute personne est unique au monde. Soyez donc vous-même.

L’étoffe des leaders par Stephen R. Covey

« L’Etoffe des leaders »  de Stephen Covey  est un livre très enrichissant. L’auteur a bien décrit la comparaison à mon avis. Dans son livre, il a mis l’accent sur la différence entre la mentalité d’abondance et la mentalité de pénurie. Il a démontré que les universités et entreprises ont tendance à développer la mentalité de pénurie alors que cette dernière nous fait tout voir sous l’angle gagnant/ perdant, on a donc la conviction que les choses sont limitées, que si quelqu’un en possède une partie il y en aura moins pour soi. Des gens nourrissant ces pensées ont ainsi du mal à se réjouir du succès des autres parce qu’ils pensent qu’il y en aura moins pour eux.

Ils pensent également que les ressources sont rares. Pour eux, quand un ami obtient une distinction importante ou du succès, leur sécurité et leur identité sont menacées. Ils le féliciteront mais au fond ils se rongeront le cœur. Ils ont l’impression qu’on leur enlève quelque chose puisque leur sécurité repose sur la comparaison avec les autres et non sur leur fidélité aux lois et aux principes naturels. Si vous concevez la vie comme un jeu ” d’addiction zéro” vous voyez les choses de manière conflictuelle, compétitive, puisque tout gain pour quelqu’un d’autres que vous, vous implique une perte. Si vous avez été élevé dans un environnement d’amour restreint, de comparaison constante, vous adoptez un scénario de pénurie et une pensée dichotomique.

J’ai donc choisi cette démonstration parce que je la trouve meilleure, car nous vivons dans le même contexte ici au Togo. Le togolais voit le succès de son prochain comme étant son échec personnel ou sa fin personnelle.

Stephen Covey continue en proposant de développer la mentalité d’abondance parce qu’elle a le principe gagnant/ gagnant et celui de la communication. Pour lui il faut d’abord chercher à comprendre, ensuite être compris. Leur satisfaction psychologique ne vient pas de la victoire ou de l’échec des autres ni même d’une mise en concurrence avec eux.  Les personnes mettant en pratique la mentalité d’abondance ne sont pas possessives, elles ne forcent pas le processus naturel en exigeant des autres de savoir où ils en sont à tout moment. Elles ne fondent pas leur sécurité sur l’opinion des tierces personnes. Parce que la mentalité d’abondance vient d’une sécurité interne et non d’estimation extérieure, de comparaison, d’opinions, de possession ou de relations.

Il est donc clair que plus nous sommes axés sur les principes, plus nous développons une mentalité d’abondance, plus nous aimons partager le pouvoir, le profit et la reconnaissance plus nous sommes réellement heureux du succès et des réalisations des autres. Moi j’ajouterai que plus nous nous challengeons nous mêmes en faisant beaucoup mieux qu’hier moins nous aurons le temps de nous comparer aux autres.

Beaucoup dirons que ce n’est pas de leur faute s’ils ont développé la mentalité de pénurie mais plutôt celle de l’environnement, du milieu.  Ce n’est pas faux mais personnellement je pense que quand l’homme se rend compte qu’il souffre d’un mal il prend des résolutions pour s’en débarrasser, j’ai moi-même été élevée dans un environnement de comparaison constante mais pourquoi je n’ai pas développé la mentalité de pénurie? Peut-être parce que personnellement je ne m’attarde pas sur le succès de l’autre, je me dis : il l’a voulu et il a travaillé pour l’avoir. Parce que je me connais suffisamment, je connais mes compétences, je sais ce que je vaux et donc je n’ai rien à prouver à personne et vice versa. Il y a de cela quelques jours quelqu’un m’a dit ceci: Hamdiya tu es trop singulière moi je te connais et je t’accepte mais les autres ne te connaissent pas et ils me disent souvent que tu piques la grosse tête, tu te crois supérieure, tu ne te mélanges pas dans la masse.

J’ai juste répondu : On ne mélange pas les pommes et les baie d’acai. Je suis moi et je ne vais pas me mélanger dans la masse pour plaire à qui que ce soit.

Mesdames /Messieurs ne cherchez pas à plaire aux gens, ne vous comparez pas non plus aux autres, félicitez-vous, pour chaque action posée. Appréciez chaque seconde que la vie vous offre, vous n’êtes pas en compétition. Aimez-vous tel que vous êtes. Connaissez-vous, vous-même, connaissez vos valeurs et vos principes, mettez-les en pratique.

Mais une chose reste fondamentale, réjouissez-vous toujours du bonheur des autres tout en vous donnant les moyens d’atteindre le vôtre.

29 comments
  • Sandrine
    Posted on 18 juin 2018 at 17 h 57 min

    Ton article est très inspirant. Et je pense que chacun devrai le savoir

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 18 juin 2018 at 18 h 05 min

      Merci Sandrine. Merci d’être passé.

      Reply
  • Diego
    Posted on 18 juin 2018 at 18 h 27 min

    Très content de te lire.
    La seule personne à qui on devrait se comparer est soi même car on connaît d’où l’on vient et qu’est qu’on a pût réaliser ( tes progrès)

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 18 juin 2018 at 18 h 32 min

      Tu as tout dit. Merci Diego d’être passé, j’espère te voir plus souvent.

      Reply
  • Émeraude
    Posted on 18 juin 2018 at 19 h 16 min

    Le but n’est pas d’être meilleur que les autres mais d’être meilleur que la personne qu’on était hier et chaque jour que j’ai la chance de me lever après avoir rendu grâce au Seigneur la chose que je demande c’est d’être une meilleure version de moi même sur tout les plans… Votre article m’a vraiment plu et m’a boosté davantage
    Merci championne

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 18 juin 2018 at 19 h 35 min

      Contente d’avoir pu aidé. Tu as bien résumé, Nous ne sommes en compétition avec personne. Contentons-nous donc d’être la meilleure version de nous même chaque jour.

      Reply
  • SALAUD
    Posted on 18 juin 2018 at 19 h 24 min

    Ce problème est loin d’être togolais ; il est africain même ! et un peu haïtien aussi (ils sont pas si différents de nous). A croire que le noir porte par excellence les gênes de sa propre destruction et de son propre rabaissement. Pour sûr, indiquer la marche à suivre (mentalité d’abondance) ne suffira pas. Les gens sont déjà un peu mal barrés dans leurs vies jonchées de difficultés, dans leurs têtes aussi. La pensée positive ne fonctionne que pour ceux qui ont déjà des choses positives dans leurs vies. Il y a un manque de développement économique (c’est tout aussi bête que ça) qui touche profondément les masses populaires de nos pays. En d’autres termes, pour avoir une mentalité d’abondance, il faut déjà au minimum que les gens mangent bien. En tout cas qu’ils ne se réveillent pas pour savoir où est-ce qu’ils vont trouver 100 F CFA pour manger du haricot cuit à l’eau. Sinon même avec les meilleures intentions du monde, leur mentalité ne changera pas. Enfin, cela reste un débat, et je te jure que je ne détiens même pas une once de solution pour y arriver. Lol. Bonsoir !

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 18 juin 2018 at 19 h 42 min

      Belle analyse. Merci d’être passé.

      Reply
  • Théo
    Posted on 18 juin 2018 at 19 h 42 min

    Merci, ça nous enrichi

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 18 juin 2018 at 20 h 07 min

      Merci à toi Théo.

      Reply
  • Patrick LUCAS
    Posted on 18 juin 2018 at 19 h 56 min

    On ne peut pas faire plus juste que cet article…mais c’est mon analyse.

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 18 juin 2018 at 20 h 05 min

      Merci Patrick.

      Reply
  • Kouassi SEDAMINOU
    Posted on 19 juin 2018 at 13 h 53 min

    Se comparer à une autre personne n’est pas question d’échec mais plutôt dans le dessein de préserver, alimenter ou améliorer son estime de soi. Ce qu’on appelle comparaison sociale.

    Cette comparaison permet à certains de justifier leur opinion par rapport à l’autre personne à qui elle se compare.

    Ou bien ce sera un moteur d’ambition, d’envie de s’améliorer, de progresser.

    Et pour finir pour certaine personne se comparer à une autre personne leur procure un sentiment de satisfaction et de supériorité.

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 19 juin 2018 at 14 h 00 min

      merci kouassi, merci d’être passé et j’espère te revoir bientôt

      Reply
  • FOTSIN
    Posted on 19 juin 2018 at 22 h 11 min

    Merci ma chère pour cette grande motivation; ton article est très instructif.

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 20 juin 2018 at 0 h 29 min

      Je t’en prie fotsin, Merci à toi d’être passé et j’espère te revoir bientôt

      Reply
  • Prosper Nkunku
    Posted on 19 juin 2018 at 23 h 54 min

    Great !! 👏👏👏

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 20 juin 2018 at 0 h 29 min

      Thanks Coach

      Reply
  • Diane
    Posted on 20 juin 2018 at 22 h 13 min

    Merci beaucoup pour cet article. C’est très instructif

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 21 juin 2018 at 10 h 13 min

      Merci beaucoup à toi Diane d’avoir prit le temps de me lire.

      Reply
  • Tchafaram alilou
    Posted on 21 juin 2018 at 11 h 46 min

    Pertinent article dont la problématique cadre avec la réalité actuelle. La course effrénée à l’enrichissement avec les raccourcis vicieux que nous constatons aujourd’hui s’explique par cette prétention acerbe de vouloir “paraître comme.. “. Nous ne sommes pas nés dans un meme starting-block au point de se ressembler dans nos style et standard de vie. Dieux nous a créé à son image mais il nous a créé chacun unique en son genre. Deux coeurs ne battent jamais à l’unisson. Toutefois, au delà du désir d’un mimétisme servile, on gagnerait mieux à regarder l’autre comme un miroir, un modèle dont on s’inspire pour bâtir sa propre légende.

    Reply
  • Tchafaram alilou
    Posted on 21 juin 2018 at 12 h 16 min

    Pertinent article

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 21 juin 2018 at 12 h 39 min

      Absolument. Merci pour la lecture et l’analyse

      Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 22 juin 2018 at 11 h 08 min

      Merci beaucoup

      Reply
  • Mohamed
    Posted on 22 juin 2018 at 9 h 54 min

    Article pertinent et très enrichissant. Se comparer aux autres est vraiment un véritable frein à notre épanouissement. Pour aller de l’avant il faut toujours se comparer à celui qu’on était hier et essayait d’être mieux que lui. Merci et félicitations pour ce bel article

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 22 juin 2018 at 11 h 07 min

      Absolument. Merci d’avoir pris le temps de me lire.

      Reply
  • Odile
    Posted on 22 juin 2018 at 14 h 27 min

    Enrichissant!!

    Reply
    • Hamdiya Katchirika
      Posted on 22 juin 2018 at 14 h 34 min

      Merci

      Reply

Leave a comment