Je n’ai pas l’habitude de parler de moi à travers mes billets, mais en ce dernier jour de l’année 2018 permettez- moi de vous dire un tout petit peu sur moi. 

Hi! everybody, je suis Hamdiya Katchirika. Je suis une éternelle optimiste. Depuis mon existence, je vois le verre à moitié plein, et quand bien même, je le trouverai un peu vide, je réfléchirai rapidement à des arguments pour remonter un peu le niveau, j’ai toujours cru que je pourrai tout avoir: être femme, aimer et vivre ma vie amoureuse comme je l’entend, avoir une vie personnelle riche de temps pour moi et de sorties entre amis, être une « working girl », faire des études, travailler, poursuivre une carrière qui m’exalterait et être mère. Beaucoup me connaissent en tant que journaliste vlogeuse en leadership féminin. Depuis un mois je me suis laissée tenter par l’entrepreneuriat en mettant sur pieds HK GROUP qui est composé pour le moment de HK SHOP et de HK YOGURT. Oui désormais votre journaliste vlogeuse est aussi une businesswoman.

Bannière HK SHOP
HK Yogurt

Nombreux sont ceux qui m’ont félicité  et encouragé pour ce changement qui s’est opéré dans ma vie, nombreux sont également ceux qui m’ont dit : attends, t’es sérieuse là? Donc t’as fait ta licence pour aller vendre dans une boutique (en effet HK SHOP est une boutique de vente de produits cosmétiques, de sacs de sorties, de chaussures, de montres, de mèches et de pagnes). Tu ne veux pas continuer en master? L’argent que t’as mis dans ce business pouvait te permettre d’aller étudier à l’étranger. 
Ces remarques négatives m’ont fait réfléchir et j’avoue qu’après une semaine (passé à m’ennuyer seule à HK Shop, à compter du bout des doigts le nombre des clients) j’ai failli leur donner raison. 

Mais étant une persévérante, j’ai fini par comprendre que tant que l’on a une volonté, tant que l’on se connaît soi-même suffisamment, tant que l’on peut réunir les ressources nécessaires, tant que l’on a pas peur d’échouer et que l’on peut se relever à chaque fois, l’on peut aller plus loin. 

Qui n’a pas rêvé d’être sa propre patronne donc entrepreneure ?

Nombreuses sont celles qui aspirent à être leur propre patronne pour diverses raisons. Certaines par passion, d’autres par suivisme. Personnellement, j’ai décidé d’entreprendre parce que j’en ai marre qu’on me demande d’écarter mes jambes pour un simple stage. Eh Oui, il existe encore des directeurs qui ne 
recrutent pas des femmes en fonction de leurs compétences intellectuelles, malheureusement. 

Qu’est-ce que ça implique de devenir entrepreneure?

Pour la petite expérience que j’ai de l’entrepreneuriat, il faut que l’on ait une vocation dans un premier temps et surtout que l’on ait le goût du risque  dans un second temps, parce que entreprendre, pour moi est un risque. 

Est-ce accessible à tous? 

Je dis non et je rejoins John ZIDAH dans son article nous nous ne devenons pas tous des entrepreneurs.
Je me suis  donc retrouvée du jour au lendemain à jouer le rôle de ma propre colporteuse, à marcher sous le chaud soleil du grand marché tout en faisant le tour de  plusieurs boutiques à la recherche du meilleur produit pour mes clients. Tout ceci est dur pour moi mais je ne peux que m’adapter si je tiens à faire mieux que KIM KARDASHIAN WEST et WU YAJUN. Oui j’ai de très grandes ambitions pour HK GROUP.

À vous chères dames qui ambitionnez d’être une businesswoman un jour, je vous y encourage, surpassez vos peurs, assurez vous d’avoir une vocation, assurez-vous de pouvoir surmonter tous les obstacles que vous rencontrerez, évitez la mauvaise compagnie et les mauvais conseillers, écoutez vos cœurs. Surtout retenez ceci :Derrière chaque business woman il y a une vocation ( la vôtre )

Fructueuse année 2019 à tous. Je vous présente mes vœux les meilleurs.

Ps: HK SHOP et HK YOGURT sont situés à Agoe minamadou en face de la station total 1

One comment
  • Dorinel OKONDZO
    Posted on 1 janvier 2019 at 5 h 43 min

    Je te conseillerais chère amie de travailler cette histoire à mesure qu’elle évolue. Dans peu de temps ça fera un très bon livre avec titre : “De journaliste vlogueuse à businesswoman”. Les filles Africaine ont besoin de modèls. Bravo et bonne année 2019 à toi aussi

    Reply

Leave a comment