22 Avril 2017 – 22Avril 2018, un an jour pour jour que je suis devenue Alumna ☺

Il sonnait 10 heure du matin, un samedi 22 avril 2017, je devrais embarquer pour une destination inconnue, où 229 autres inconnus m’attendaient également. Certes inconnue mais unis autour d’une même vision celle d’une Afrique meilleure.

Plusieurs questions me hantaient tels que : pourrais-je m’entendre avec tout le monde ? Allaient-ils m’accepter ? Mais à ma grande surprise, la nuit de mon arrivée, la première à me parler était Issaram Ikezi. Avec son sourire innocent, elle voulait savoir d’où je venais…. Le dimanche soir après le match Barcelone vs Real Madrid, j’ai connue Diyena Djagne mon B.B. Yali 😍 qui était une fan du Barcelone, et il se trouve que je partagerais ma chambre avec elle. Ce fut ensuite le tour des Filles de la chambre 11 😍. Mes inquiétudes, appréhensions et hésitations se sont dissipées très rapidement à tel enseigne que je me suis retrouvée en famille, dans une famille que jamais je n’ai imaginé. Je  ne peux pas tout écrire parce que le yali ne se raconte pas, il se vit.

Le contact avec les professeurs a été enrichissant, malgré leurs expertises et leurs notoriétés, tous ont été d’une humilité grandiose. Les cours se sont déroulés de manière structurée dans la joie, le respect et la gaieté.

J’ai été particulièrement marquée par le cours sur le développement personnel : « merci coach Mame Cafa Sall, Jupiter et Prosper de m’avoir fait comprendre que la vie c’est 95% de mental et que « le travail sur soi est plus important que le travail à faire ».

Hamdiya avec coach Mame Sall

Je tiens à remercier l’initiative du YALI grâce à laquelle j’ai pu prendre conscience que le développement de l’Afrique passe par son intégration, changer en moi des préjugés que j’avais sur certains pays, fait ressortir le meilleur de moi et surtout d’avoir noué des relations fructueuses avec de grands acteurs, de grands entrepreneurs, des futurs présidents, futurs ministres et diplomates qui changeront l’Afrique. Car comme l’a dit Martin Luther King, « aucune nation ne naît grande. Les grandes nations sont l’œuvre de leurs citoyens ».

J’ai aussi réalisé qu’il n’y a rien de plus merveilleux que de travailler dans l’union et de partager avec les autres. Aujourd’hui grâce au Yali je ne n’ai plus peur d’aller dans d’autres pays de l’Afrique car il y a des cultures à y découvrir, des personnes formidables à rencontrer, et de la bonne bouffe qui m’y attendent.

J’aimerais dire un seul mot à tous les Alumnis de la session 6 *Merci* du fond du cœur, merci de m’avoir fait passer ce moment merveilleux avec vous. Que Dieu nous assiste dans la réalisation de nos projets et nous bénisse !!!

Merci également au staff YALI, merci pour le travail abattu.

Comme Jean Jacques Goldman je voudrais vous dire que  《Vous êtes de ma famille, plus que celle de sokodé et du Togo,  de mon ordre et de mon rang ,celle que j’ai choisie, celle que je ressens dans cette armée de simples gens》

RENDEZ-VOUS AU SOMMET !!! Et nous atteindrons ce sommet insha Allah
#Yalimonhistoire
#YaliDkrS6